Fichier hébergé par Archive-Host.com

Ne les laissons pas dans l'oubli

Vous avez des documents, des photos : vous voulez les partager,cliquez ici, ils seront rapidement mis sur le site (identifiant Forumcgf, mot de passe cgf29).

Après votre envoi, faites vous connaître en me laissant un message Contacter le webmestre

Accueil / Commentaires utilisateur

Filtre
Affichage

  • Modérateur - Mercredi 21 Février 2018 06:10
    Bonjour Jean-Pierre,

    juste pour une petite précision, sur chacun des 25 médaillons (regroupés sur le monument aux morts) deux décorations encadrent le portrait,
    mais prudence car ce n'est pas preuve que l'homme les a reçues,
    il convient donc pour chacun, de ne pas tirer de conclusion de décorations sans avoir recherché plus.

    Concernant le fabricant, navrée je n'ai rien.

    Cordialement Francine
  • Patrimoine Santois - Dimanche 18 Février 2018 21:43
    Cette photo appartient aux Amis du Patrimoine Santois et non pas à Jean-Pierre FRAICHE en tenir compte lors de la réutilisation, merci de rectifier
  • Bois-Meudec Marie-France - Vendredi 2 Février 2018 14:57
    petite fille de Gabriel Meudec je serais heureuse de connaitre la personne qui a renseigné sa biographie;
  • Bois-Meudec Marie-France - Vendredi 2 Février 2018 14:55
    petite fille de Gabriel Meudec je serais heureuse de connaitre la personne qui a renseigné sa biographie;
  • VERDU - Lundi 29 Janvier 2018 09:22
    Commentaire additif de VERDU Jean-Claude Vincent :

    VERDU Joseph était né le 18 Avril 1883 à Ain-Taya ALGER, fils de VERDU François et de PEREZ Marianne . Il demeurait à Chéragas - ALGER .
    Il a été incorporé au 4eme Régiment de Zouaves en date du 8 Octobre 1905 sous le numéro matricule 950 - Classe 1904.
    Son numéro matricule au Régiment était le 11951.
    Il avait obtenu un certificat de bonne conduite.
    -Rentré dans ses foyers il avait été rappelé le 2 Août 1914 pour la guerre contre l'Almlemagne .
    Il a été rembarqué pour la France le 16 Octobre 1914 .
    Il a disparu au combat le 11 Novembre 1914 à Nesldek - Belgique -.
    Son décès a été Fixé le 11 Novembre 1914 .
    Source de renseignements familiale et CAOM ( Registres Miulitaires ).

    JC Vincent VERDU
  • VERDU - Dimanche 28 Janvier 2018 16:25
    JULIEN «  GEORGES «  MILLET
    Né le 5 février 1886 (vendredi) - Chaumont Porcien (08)
    fils de Honoré Charles et de GARCIA Léontine Olive.
    Ouvrier Agricole en 1907 puis EMPLOYE SNCF - Puis Entreprise PERIN à CHARLEVILLE ( Charbons et Matériaux ).
    Mobilisation militaire - Ardennes
    Numéro Matricule au recrutement est le 190. Classe 1907 . Incorporé au 3eme Régiment de Cuirassiers à VOUZIERS (Ardennes ) .
    Guerre contre l'Allemagne de Août 1914 à Avril 1919. Affectation spéciale SNCF (trains de campagnes). Démobilisé et dégagé des Obligations militaires le 15 Octobre 1935.
    Décédé le 15 février 1968 (jeudi) - Charleville-Mézières, 08105, Ardennes, Champagne-Ardenne, France , à l’âge de 82 ans
    Jean-Claude Vincent VERDU - Famille - 28 Janvier 2018.
  • VERDU - Dimanche 28 Janvier 2018 16:24
    LEON MILLET

    Né le 3 mars 1894 (samedi) - Chaumont-Porcien (08220) - BOULANGER
    fils de Hooré Charles MILLET et de GARCIA Léontine Olive.

    Service militaire - Chaumont Porcien (08) – Matricule n° 338 –
    Était exempté pour maladie endocardite en 1914 . Fait prisonnier dans les lignes allemandes à Chaumont Porcien (Ardennes) le 4 Septembre 1914.
    A été délivré des Allemands à CHARLEVILLE le 10 Novembre 1918 .
    Confirmé par Avis de la Gendarmerie le 21 Mars 1919.
    Jean-Claude Vincent VERDU ( Famille - 28 Janvier 2018 ).
  • admin - Dimanche 21 Janvier 2018 15:07
    Merci pour la précision.
    Eric
  • Marie-Catherine Raguenes Adhérente CGF 13677 - Dimanche 21 Janvier 2018 14:53
    Gabriel Marie GUERMEUR, mon grand-père maternel, et né à Brest le 25 octobre 1884 et non en novembre comme il est noté sur cette fiche.
  • Tesslg - Vendredi 19 Janvier 2018 01:34
    Bonjour, j'ai envoyé cette photo, il s'agit de mon arrière-arrière-grand-père, Jean Marie Jeune, un breton né à Cléden-Poher qui a servi dans le 248e RI. Le 30 août 1914, il a été blessé par balle à la jambe à Tourteron et laissé pour mort par l'armée française. Les brancardiers allemands l'ont récupéré et il a été interné à Res. Laz Weimar. Un peu plus tard, il a été envoyé en Suisse, à Schinsnach, pour être soigné mais il a gardé toute sa vie des séquelles qui le forçaient à avoir une canne pour s'aider en marchant. Sa femme Louise qui n'avait jamais quitté le Finistère a traversé toute la France pendant la guerre pour le rejoindre et ils sont restés ensemble en Suisse jusqu'en 1918. Ils avaient rencontré un couple assez aisé qui les appréciait beaucoup et voulait les garder comme domestiques mais ils ont préféré rentrer chez eux, ce qui s'est fait le 6 septembre 1918 lorsque Jean Marie a été rapatrié, mais il a tout de même mis 5 mois à retourner à Cléden-Poher.