Fichier hébergé par Archive-Host.com

Ne les laissons pas dans l'oubli

Vous avez des documents, des photos : vous voulez les partager, cliquez ici, ils seront rapidement mis sur le site (identifiant visiteur, mot de passe soldat).

Après votre envoi, faites vous connaître en me laissant un message Contacter le webmestre

Home / User comments

Display comments on Photos | Albums
Filter
Display

  • Alain Blaret - Thursday 17 September 2020 10:25
    Bonjour, j'ai récupéré dans les archives de mon beau-père décédé un tableau de médailles au nom de Pacaud Auguste, du 1er régiment de fusiliers marins. Sur ce tableau il y a une photo de lui prises quelques années après la guerre mais la ressemblance est là. Si vous êtes intéressé je peux vous envoyer les photos de ce tableau. Cordialement. A. Blaret
  • Orange - Tuesday 15 September 2020 21:08
    Bonsoir,
    Un grand merci pour cette biographie, qui sort ainsi un peu plus de l'oubli Paul GREHAN.
    Cordialement,
    Eric
  • Gréhan Michel - Tuesday 15 September 2020 13:23
    Jeune homme de très bonne famille il aime travailler étudier , apprendre.

    Il fait la rencontre d'une belle et jeune violoniste de talent mais de peu de condition .

    Il se fiance contre la volonté de sa famille .

    Il étudie les langues étrangères et décroche des diplômes avec mention en anglais langue dont il devient professeur avant la guerre.

    il fait son service militaire (classe 1907: un an , onze mois et dix huit jours de service militaire; il en sort sergent major)et la guerre arrive.

    Il est Sergent Major matricule 503 au 4 ème RI (basé à Auxerre)1er bataillon 3 ème Compagnie 5 ème corps d'armée sous les ordres du Capitaine Lefranc.

    Il participe à la guerre de mouvement en 1914 puis au début de la guerre des tranchées en Argonne en 1915.

    Fait prisonnier en Argonne après une des attaques extrêmement violente de la côte 263, le 13 juillet 1915 ,après avoir subi 24 heures de bombardements intensifs les tranchées sont ensevelies et de nombreux hommes avec , au moment de l'assaut des allemands les combats sont au corps à corps et à l'arme blanche .

    Retenu prisonnier au camp de zwickau puis en Russie en aout 1916 il apprend à parler et écrire en allemand et en russe.Ce qui s'ajoute à sa connaissance de l'anglais et de l'espagnol.

    Retenu en captivité , sa famille en profite pour trouver une occasion et rompre les fiançailles.

    Hélène seule , rencontre un autre homme et l'épouse .Mais celui-ci artilleur meurt en 1918 des suites de complications pulmonaires dues aux nombreux gazages qu'il avait subi pendant la guerre .

    Arthur fut libéré en février 1919 après un passage avec la Croix Rouge à Berne et revint sur Paris . Il retrouva Hélène et l'épousa contre l'avis de sa famille .

    De Arthur Gréhan bon fils, il devint Paul Gréhan bon mari et bon père.

    Sa mère est un personnage important , central . Ils s'écrivent énormément :

    et voici un extrait d'une lettre : "Zwickau le 6 janvier 1918 ma bien chère maman j'espère avoir bientôt les nouvelles dont la réception a été un peu retardée, naturellement , par les fêtes de Noël et du jour de l'an , fêtes qui , en nous retrouvant encore une fois ici nous ont apporté , en même temps qu'un peu de mélancolie bien compréhensible, une provision toute fraiche d’espérance .... et de résignation , la vertu nécessaire du prisonnier! Mais il n'y a plus comme jadis (quand j'étais trés jeune)(quand il écrit cela il a 31 ans!)l'illusion bienfaisante du recommencement. Ce sont bien toujours , hélas! les mêmes douloureuses choses qui continuent à s'accomplir impitoyablement,sans que le nouveau "chiffre" de l'année nous permette d'en déterminer plus qu'avant le terme si ardemment souhaité! D'ailleurs , cela vaut mieux, ainsi ce n'est point douteux et il n'aurait pas adouci notre existence depuis bientôt 3 ans et 1/2 de savoir que 1918 viendrait avant le fin des tristes événements! Ne faisons plus de prévisions. Attendons patiemment avec confiance. Un fait est certain : la fin viendra un jour! D'ici là , ma bien chère maman efforce toi de chasser tout souci et veille sur ta santé, c'est ainsi qu'il te faut préparer la paix!" Paul Gréhan' Ils s'éloigneront à son retour à cause de la manigance de la rupture de fiançailles .* Cependant lui et Hélène continueront à s'occuper de sa mère et de ses sœurs qui se trouveront totalement démunies et désargentées après la mort de son père.
  • Orange - Tuesday 25 August 2020 21:38
    Bonsoir,
    Merci pour ces nouveaux éléments, mais je ne trouve pas de trâce de Louis Grilly dans les différents sites spécialisés.
    Cordialement,
    Eric
  • ph grilly - Sunday 23 August 2020 13:41
    né entre 1897 et 1899,engagé volontaire, affecté au 017èmeRI, participe à sept batailles, a rendu d'éminents services aux alliés durant les premiers combats en 1914, blessé, transporté dans un hôpital vers Boulogne ou Calais que les Allemands bombardèrent il fut alors évacué à bord du vapeur "Amiral Ganteaume" torpillé le 26 octobre 1914 par le sous-marin U24 KL Rudolf Scheider au large du Cap Gris-Nez, sauvé du naufrage par le transmanche "The Queen", débarqué à Folkestone, acheminé vers Londres pour se remettre de ses fatigues. Son ambition était de retourner se battre.
    Je ne connais ni ses date et lieu de naissance ni son nº de matricule.
  • Alain CLAUDIN - Friday 21 August 2020 11:02
    Article pour demain, possible cet Antoine Sintes:

    22 aout 1915 , Recherche de Disparus, régulièrement les familles demandent des renseignements sur leurs proches, ici Antoine Sintes (Zouaves) sans nouvelles, il est en fait décédé de ses blessures à la Redoute Bouchet (Gallipoli) le 21 juin 1915…

    L’Echo d’Alger du 22 août 1915 (source BNF – GALLICA)

    Pour retrouver les Disparus

    Sintes Antoine, corps expéditionnaire d’Orient, 2e Division, 3e Brigade, 1er Bataillon, 4e Compagnie (Zouave). Pas de nouvelles depuis le 16 juin.
    Ecrire a son père, M Sintes Thomas, maison Salbert, avenue de la Gare Blida.

    Fiche matricule : http://anom.archivesnationales.culture.gouv.fr/regmatmil/osd.php?clef=Sintes-Antoine+Fred%C3%A9ric-1914-1535-Alg%C3%A9rie-Alger-1894-12-30-Blida-Alger-
    Mémoire des hommes : https://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/fr/arkotheque/visionneuse/visionneuse.php?arko=YToxMDp7czoxMDoidHlwZV9mb25kcyI7czoxMzoic3BlY2lmX2NsaWVudCI7czoxMDoic3BlY2lmX2ZjdCI7czoyMzoiQXJrTURIVmlzaW9ubmV1c2VJbWFnZXMiO3M6MTg6InNwZWNpZl9uYXZfcGFyX2xvdCI7czoyMjoiQXJrTURITmF2aWdhdGlvblBhckxvdCI7czoxMzoibWRoX2ZvbmRzX2NsZSI7aToxO3M6NDoicmVmMiI7aToxMTg3OTUzO3M6MTI6ImlkX2Fya19maWNoZSI7aToxMTg3OTUzO3M6OToicHlyYW1pZGFsIjtiOjA7czoxMjoiaW1hZ2VfZGVwYXJ0IjtpOjA7czoxNjoidmlzaW9ubmV1c2VfaHRtbCI7YjoxO3M6MjE6InZpc2lvbm5ldXNlX2h0bWxfbW9kZSI7czo0OiJwcm9kIjt9#uielem_move=371%2C48&uielem_rotate=F&uielem_islocked=0&uielem_zoom=31
  • Orange - Sunday 9 August 2020 21:19
    Merci, c'est rectifié.
  • María Elena Laborde y Pérez Treviño - Thursday 6 August 2020 20:58
    Dans mes prières et pensées. Alain Hayaux du Tilly. Mort pour la France.
  • Philippe - Monday 27 July 2020 14:42
    Montipouret dans l'Indre
  • Orange - Friday 24 July 2020 20:44
    Ok, merci
    Eric